Le président de l’Union africaine salue l’accord politique au Soudan

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a salué dimanche le dernier accord politique au Soudan.

Dans le meme genre : L'absence de législation fédérale empêche le marché du cannabis de croître aux États-Unis

Le président « a appris avec satisfaction la signature de l’accord conclu entre le président du Conseil suprême soudanais, Abdel Fattah Al-Burhan, et le Premier ministre Abdalla Hamdok », indique un communiqué de l’UA.

Mahamat a décrit l’accord comme une étape importante vers le retour à l’ordre constitutionnel inscrit dans les accords de Khartoum du 19 août 2019, qui encadraient la transition consensuelle et démocratique au Soudan.

A lire également : Données d'enquête : 28% des Britanniques disent que le Brexit a décidé d'acheter une maison de vacances au Royaume-Uni cette année

Il a encouragé tous les acteurs politiques et sociaux, civils et militaires à approfondir cette orientation et à la mettre en œuvre de manière inclusive et efficace, dans un climat de paix et de réconciliation nationale.

Mahamat a en outre appelé la communauté internationale à renouveler son engagement de solidarité avec le Soudan afin qu’il retrouve la paix et se prépare, dans un consensus démocratique, à des élections régulières et libres, qui selon lui la seule voie pour mettre un terme définitif à la tourmente institutionnelle dans le pays et assurer son développement durable.

Dimanche, le Premier ministre soudanais destitué Hamdok a été réintégré après que lui et le commandant général des Forces armées soudanaises Al-Burhan ont signé une déclaration politique pour mettre fin à la crise politique actuelle, a rapporté la télévision officielle soudanaise.

L’accord stipulait que Hamdok devait sélectionner un gouvernement civil parmi les compétences civiles indépendantes. (/Xinhua)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *