Trois raisons pour lesquelles les professionnels de la finance doivent se familiariser avec le Big Data

La numérisation est un moteur majeur du changement dans les services financiers, en transformant le traitement financier et en modifiant le rôle des professionnels de la finance. Les entreprises numérisent leurs processus financiers et administratifs. Près de la moitié des personnes interrogées dans le baromètre FinTech Onguard développent des logiciels financiers innovants ou cherchent à s’associer à des entreprises innovantes de FinTech. Les professionnels de la finance reconnaissent de plus en plus la nécessité d’acquérir ou d’améliorer leurs compétences informatiques et analytiques existantes pour suivre les changements radicaux provoqués par la technologie numérique. Dans ce blog, Marieke Saeij, CTO chez Onguard, examine trois raisons pour lesquelles tous les professionnels de la finance doivent se familiariser avec le Big Data.

1. Les données sont le pétrole du XXIe siècle

Dans le meme genre : Signes Your Senior Dog peut bénéficier d'un supplément de CBD — CBD

Marieke Saeij

L’ émergence de mégadonnées est une évolution importante que les services financiers ne peuvent pas se permettre d’ignorer. Peter Sondergaard, responsable de la recherche chez Gartner, a décrit les données comme « l’huile du XXIe siècle » et l’analyse comme « le moteur de combustion de l’entreprise ». Au XXe siècle, le pétrole a accéléré les percées technologiques et alimenté la croissance économique. On s’attend à ce que les données fassent de même au cours de ce siècle. Nous disposons maintenant de données sur tout, des données qui peuvent être combinées pour produire des informations précieuses, en particulier pour les services financiers. Cependant, même si jusqu’à 45 % des professionnels de la finance considèrent les mégadonnées comme la tendance la plus influente de l’industrie, de nombreux services financiers n’ont pas encore exploité leur potentiel. La tâche d’intégration des mégadonnées est généralement confiée au service informatique, tandis que le département des finances regarde de côté. C’est quelque chose qui doit changer, plus tôt que tard.

A lire également : La lutte du père Ticão pour l'accès au cannabis médical dans la partie orientale de São Paulo

2. Les données constituent la base d’une prise de décision judicieuse
Lorsque nous entendons le terme « big data », nous avons tendance à supposer que seules les grandes entreprises ont les ressources nécessaires pour tirer parti de ses avantages. Pourtant, rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité. Les petites entreprises peuvent également utiliser le Big Data à leur avantage, surtout lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Par exemple, le Big Data peut permettre aux services financiers d’évaluer avec plus de précision les risques de l’entreprise. Les rapports en temps réel fournissent un aperçu plus rapide et plus clair de la situation financière de l’entreprise. Les professionnels de la finance peuvent également utiliser les mégadonnées pour déterminer s’ils doivent fournir un crédit ou une assurance ou accepter un nouveau client. Le Big Data fournit beaucoup plus d’informations sur la personne qui demande un crédit que le système actuel basé sur des codes postaux. Il peut aider les professionnels de la finance à évaluer la solvabilité des clients et à prendre des décisions commerciales intelligentes en fonction des faits.

3. Le rôle du professionnel de la finance devient de plus en plus difficile
et, enfin, le rôle du professionnel de la finance évolue. Avec l’avènement de la numérisation et du big data, complété par des ordinateurs. Cela se traduit par un changement d’orientation des priorités opérationnelles à stratégiques. Les professionnels des finances trouveront que leur rôle devient de plus en plus difficile et ils seraient avisés de s’équiper en conséquence. Ceci est confirmé par notre enquête Baromètre FinTech, puisque 30 % des professionnels de la finance estiment qu’il est important de développer des compétences analytiques afin qu’ils puissent traduire les analyses en informations commerciales exploitables. Les finances occuperont une position différente au sein de l’organisation, entre les analystes de données et la direction. Les professionnels des finances devront traduire les commentaires des analystes en information sur laquelle la direction pourra se fonder sur des décisions éclairées.

Le monde du Big Data n’a pas encore été réellement utilisé par les professionnels de la finance. Pour naviguer dans le paysage en évolution rapide, ils doivent être sur le siège de conduite. Il est essentiel que les services financiers et les professionnels des finances adoptent le big data et exploitent leur puissance à leur avantage.