Un médecin de garde lors d’une urgence

Nous avons parfois besoin d’un professionnel de la santé alors que les horaires pour une consultation classique ne sont pas envisageables. Il faut alors s’adresser à une permanence de soins qui pourra être proposée par des médecins de garde. Ces professionnels de santé sont destinés aux cas sérieux et cela permet de désengorger les différents services d’urgence dans les établissements hospitaliers.

Volontaires ou réquisitionnés

Les médecins de garde consultent la nuit, le week-end, les jours fériés dès lors que le médecin traitant est absent. Tous les Français doivent avoir accès à un médecin de garde en dehors des horaires de consultations habituelles. L’organisation est confiée aux agences régionales de santé. Les dispositifs peuvent varier d’une région à l’autre, mais partout en France, les médecins de garde sont disponibles. Ils exercent dans des maisons, des centres, des pôles de santé, dans leurs cabinets médicaux ou ceux de leurs confrères, et même dans certains cas au sein même des services d’urgence des centres hospitaliers. Le 118.018 vous permet de trouver rapidement un médecin de garde proche de votre domicile.

A lire aussi : Almanac personnel — Compétition

La consultation auprès du médecin de garde

L’examen du patient est identique à celui pratiqué par le médecin traitant. Après avoir été renseigné sur vos antécédents médicaux, les symptômes, le médecin de garde pourra vous prescrire des médicaments ou il vous orientera vers un centre d’urgence si votre cas est plus sérieux. En cas d’urgence médicale, le médecin de garde reste une bonne alternative. En France, il existe plusieurs dispositifs permettant de bénéficier de soins en dehors des périodes ouvrables. Les tarifs pratiqués par le médecin de garde sont plus élevés que ceux d’une consultation classique. Le bon réflexe lorsque l’on est malade la nuit, le week-end, un jour férié est le médecin de garde. Même s’il ne connaît pas votre dossier médical, il saura prendre en charge votre problème de santé, quelle que soit sa nature.

A lire aussi : Quelles maladies la perte d’odorat indique-t-elle ?