Rachat de crédit ficp sans hypothèque : comment ça marche ?

Le FICP regroupe des personnes ayant eu des difficultés à rembourser leurs crédits. Il peut s’agir de personnes avec plusieurs impayés sur l’un de ses crédits et sa banque a prévenu la Banque de France, ou encore des gens qui ont déposé un dossier de surendettement auprès de la même banque. En tant que personnes FICP, vous êtes surtout exposer à l’option rachat de crédit sans hypothèque. Ce type de prêt est proposé par la banque qui a initialement fourni les fonds ou par des organismes financiers tels que la CAF, la Croix Rouge ou l’ADIE. Un courtier, expert en financement, peut également accompagner l’emprunteur dans sa démarche de rachat

Choisir l’option rachat de crédit en étant FICP

Source image : pixabay

Le rachat de crédit, également appelé regroupement de crédits, est un type de prêt qui a pour objectif est de réduire les mensualités de l’emprunteur et de simplifier la gestion de ses finances. Ceci fait référence à des crédits immobiliers, des crédits à la consommation, ou des dettes hypothécaires. Le rachat de crédits FICP peut être conclu sur une période courte ou prolongée. Tout dépend du montant que l’emprunteur peut rembourser chaque mois, afin de bien estimer vos futures charges mensuelles, mais aussi de connaître le montant total du remboursement après un éventuel rachat. Vous trouverez le maximum d’informations à ce propos, mais aussi sur d’autres sujets connexes, sur https://magazine-economie.fr/. 

A lire en complément : Investir dans des murs commerciaux ou dans un appartement ?

Cette opération présente de nombreux avantages, elle permet à l’emprunteur de :

  • réduire les taux de ses différents prêts avec un taux de marché actualisé
  • combiner plusieurs paiements mensuels en un seul amortissement mensuel
  • adapter votre situation financière à votre budget et échapper à une éventuelle situation d’endettement, voire de surendettement
  • simplifier les procédures en ayant un point de contact unique.
  • Pour l’emprunteur, il s’agit donc d’une solution globale et durable, visant à une gestion financière plus sereine.
  • Comment cette opération bancaire est-elle organisée ?

Quelles sont les conditions d’un rachat de crédit FICPC sans hypothèque

D’abord, le remboursement du crédit à la consommation est de 1 an à 12 ans, plus précisément entre 12 et 144 mensualités. Ensuite, s’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier, le remboursement ne dépasse pas une durée de 35 ans, dans la mesure où l’âge de l’emprunteur au terme du prêt soit respecté. La banque calcule l’offre de rachat de prêt suivant les éléments suivants : 

A découvrir également : 4 bonnes raisons d’investir dans des murs commerciaux à Paris

  • Le coût du crédit
  • Le capital de l’emprunt additionné avec le montant des prêts rachetés
  • La capacité d’emprunt
  • Les projets de l’emprunteur

La banque déterminera alors le montant à rembourser en ramenant le taux d’emprunt du ménage après le remboursement des crédits à moins de 33%. En ajustant la durée du regroupement de crédits, vous pouvez réduire vos mensualités jusqu’à 60 %, et ainsi diminuer votre taux d’endettement

Comment se passe le rachat de crédits FICP ?

A titre informel, la banque informe l’emprunteur dès qu’une personne est inscrite au registre FICP. Cette dernière offre un délai d’un mois pour permettre de régulariser la situation. Si ce délai est dépassé, l’inscription au FICP est valable pendant cinq ans (sauf en cas de circonstances aggravantes). Vient ensuite les démarches d’un rachat de crédit FICP qui comprend les étapes suivantes : 

  • L’entretien initial avec le conseiller d’un organisme de crédit. Gratuit et sans engagement, cet entretien vise à informer de manière transparente l’emprunteur des offres adaptées à sa situation
  • L’envoi du dossier complet par l’emprunteur, une fois l’offre de crédit choisie
  • L’étude du dossier par des analystes dédiés, puis le transfert à divers partenaires bancaires
  • L’établissement bancaire communique ensuite la liste des meilleures offres à l’emprunteur. Celui-ci dispose d’un délai légal pour les étudier (avec l’assistance d’un expert de son choix) puis décider de l’offre choisie. La signature du contrat vient boucler les démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.